Vous êtes ici

Stop à la croisade contre nos chats de race

Maine Coon

Penchons-nous sur l'acharnement absurde que démontrent certaines organisations pour interdire quelque unes de nos races bien-aimées.

Les photos d’animaux malades, qui proviennent principalement d’importations d’Europe de l’Est (qui ne prêtent aucune attention à un programme strict de sélection et de tests), sont utilisées par ces organisations pour montrer que nos races ne se portent pas bien. Les éleveurs qui élèvent des chatons avec amour et patience, testent leurs parents et socialisent les chatons avec une grande patience, sont décrits comme des éleveurs ne voyant que l’appât du gain, alors qu'ils suivent soigneusement toutes les règles, effectuent des tests et socialisent leurs chatons à la maison et donnent des garanties sur la santé de ces chatons. Cela semble le monde l’envers ...

Pour parler de l'amour de l’animal ... On oublie que la plupart de nos races se sont développées naturellement et que les éleveurs ont seulement commencé à travailler avec ces mutations naturelles pour créer des races. Contrairement aux chiens et à de nombreux animaux de la ferme, cette sélection n'a jamais été motivée par des considérations économiques. Cela signifie que les problèmes graves connus des chiens, par exemple, sont beaucoup moins courant chez les chats. Et pourtant ... Des chats sans queue, au museau court, aux pattes courtes, aux manteaux spéciaux bouclés, à la peau nue, ... ils sont tous attaqués. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils ne correspondent pas à l'image idéale que certaines organisations ont de ce qu'un chat devrait être ...

Une personne d'une organisation de défense des droits des animaux a récemment déclaré lors d'une réunion qu'il s'agissait, je cite, « d’abominations ». Nous ne comprenons pas comment quelqu'un qui s'occupe soi-disant des animaux peut qualifier nos chats bien-aimés de telles "horreurs" ...

Nous vous demandons de ne pas soutenir une telle myopie, qui heureusement n’existe que chez un nombre limité de personnes.

Pour nous, chaque chat est un bel animal!

De toute évidence, une sélection incorrecte basée sur des mutations, telle qu'un museau court ou un chat sans queue, peut entraîner des problèmes de santé. Certaines organisations forcent le trait et déclarent que tous les éleveurs ne font qu'élever de tels chatons, alors que ceux-ci sont toujours des exceptions ou des problèmes que nous avons abordés il y a des années déjà. Bien entendu, nous ne cachons pas le fait que la sélection et la reproduction de variétés à pool génétique limité comportent un certain risque. Il peut également y avoir un certain nombre de problèmes de santé liés à la mutation qui façonne une race. Plus la population d'une race est petite, plus il est important de la croiser avec d'autres races ou avec des chats sans pedigree (= chats domestiques).

La FIFe impose donc de nombreux tests obligatoires ou recommandés à nos éleveurs en fonction de la race qu'ils élèvent, car nous sommes conscients que certaines anomalies génétiques peuvent poser problème. En testant et en sélectionnant sur cette base, nous pouvons résoudre ces problèmes à la source. Et nos éleveurs le font ! Parce qu'ils aiment leurs chats et veulent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que leurs chats et les chatons qu'ils élèvent puissent mener une vie heureuse et en bonne santé.

Des études finlandaises récentes montrent que, dans nos races, il n’y a pas ou peu de problèmes substantiels si vous le comparez à des chats sans pedigree, bien au contraire. Alors pourquoi devrions-nous soudainement interdire certaines de ces races simplement parce que certaines personnes croient qu'un chat sans queue ou avec un museau court n'appartiennent pas à notre société?

Nos standards de race et les listes de fautes associées, qui déterminent si un chat est apte à la reproduction, sont la meilleure garantie pour avoir des races en bonne santé, en combinaison avec les tests obligatoires et recommandés. Une interdiction est vraiment inutile et même exagérée. Bien sûr, il y a des limites et vous ne devez pas combiner différentes mutations chez un animal ou une race d'animaux qui en souffrent (comme avec l'ostéochondrodysplasie), mais nos règles FIFe ne le permettent pas non plus.

Soyez donc toujours attentif à ce type de message sur les réseaux sociaux. Si vous cherchez un chaton, ne vous fiez pas à un éleveur-marchand, mais cherchez un petit éleveur familial qui élève ses chatons avec amour et respecte scrupuleusement les règles de la FIFe. Il n'y a rien de mal avec nos chats de race! Vous verrez, ils sont incroyables!

 

 

 

Duffel 29/02 & 01/03 - 2020

Naalstraat 43, BE-2570 Duffel ( Sporthal "POLLEPEL" )

Closing of the entrees at the latest 07/02/2020 @ 23:59  or earlier when the max. amount i sreached

Saturday special MCO

Sunday special NFO

Maximum amount of cats = 240

Judge Cat Country
Kristiina Rautio 1,2,D Finlande
Anna Wilczek ALL Pologne
Vladimir Isakov ALL Biélorussie
Yann-Roca Folch ALL France
Caroline Stoa 1,2,4 Norvège
Magdalena Kudra 1,2,3,C Pologne
Daria Lukasik 1,2,3,C Pologne
Carla Rotini 1,2 Italie
 
 
Pupil Judge CAT. Country
Phoebe Gu 1-2 China
Adrian Alexandru Dragota 1-2 Romania
Tamara Ellis 4 Pays Bas

 

 

Celtic Connection

 

 

 

 

Felis Belgica vzw
Diestsestraat 35 b3
3270 Scherpenheuvel

BTW: BE 0897 851 596

info@felisbelgica.be

Felis Belgica Bank details

Felis Belgica vzw
363-0341701-10
IBAN: BE41 3630 3417 0110
BIC: BBRUBEBB

 

© 2008-2020 Felis Belgica